La vaccination en pharmacie s’installe

Posté le - Actualités
<p>Avec 42,83% des voix au second tour des Municipales, elle a remport&eacute; une victoire &eacute;clatante face &agrave; Alain Claeys. D&egrave;s 19h&nbsp;dimanche soir, dans l&rsquo;intimit&eacute; de son bureau, le maire sortant de Poitiers a tr&egrave;s vite reconnu sa d&eacute;faite. Quelques minutes plus tard, L&eacute;onore Moncond&rsquo;huy &eacute;tait inform&eacute;e de la sortie m&eacute;diatique de son concurrent. Heu-reuse... et presque incr&eacute;dule ! <em>&laquo;&nbsp;Nous avons r&eacute;veill&eacute;&nbsp;Poitiers et Poitiers n&rsquo;est pas pr&egrave;s de se rendormir</em>, clame la nouvelle &eacute;lue. <em>Nous avons su cr&eacute;er une dynamique qui va se poursuivre d&egrave;s demain aux responsabilit&eacute;s.&nbsp;&raquo; </em>A l&rsquo;issue d&rsquo;une tr&egrave;s longue campagne, Poitiers Collectif a donc r&eacute;ussi son pari&nbsp;: f&eacute;d&eacute;rer les forces de gauche (EELV, PCF, et les &eacute;lecteurs autour d&rsquo;une jeune femme de 30 ans, encore inconnue du grand public il y a quelques mois.&nbsp;</p> <h3><strong>&laquo;&nbsp;Dans l&rsquo;h&eacute;ritage l&eacute;gu&eacute;&nbsp;&raquo;</strong></h3> <p>La <em>&laquo;&nbsp;scout &eacute;colo&nbsp;&raquo;,</em> comme l&rsquo;a surnomm&eacute; <em>L&rsquo;Obs</em>, a donc d&eacute;tr&ocirc;n&eacute; le <em>&laquo;&nbsp;baron socialiste&nbsp;&raquo; </em>(L&rsquo;Obs toujours) sans coup f&eacute;rir. Malgr&eacute; les derniers coups de griffe en forme de pol&eacute;miques (subvention au Tap, politique sportive, accointances avec le NPA...). Malgr&eacute; aussi quelques approximations sur des points concrets de son programme,&nbsp;&agrave; commencer par la pr&eacute;sidence de Grand Poitiers. L&eacute;onore Moncond&rsquo;huy a encaiss&eacute; sans broncher, le cuir d&eacute;j&agrave; tann&eacute;. Et ne se montre m&ecirc;me pas rancuni&egrave;re. <em>&laquo;&nbsp;Depuis le d&eacute;but, nous ne nous positionnons pas en opposition du travail de la majorit&eacute; sortante. Poitiers Collectif s&rsquo;inscrit dans l&rsquo;h&eacute;ritage qui nous est l&eacute;gu&eacute;. Ces politiques allaient pour beaucoup dans le bon sens, nous irons plus loin sur des sujets comme la d&eacute;mocratie, la justice sociale, l&rsquo;&eacute;cologie&hellip;&nbsp;&raquo;&nbsp;</em></p> <h3><strong>Tr&egrave;s engag&eacute;e</strong></h3> <p>Crise sanitaire oblige, la nouvelle maire de Poitiers sera tr&egrave;s vite plong&eacute;e dans le bain de la r&eacute;alit&eacute;. L&rsquo;ex-&eacute;tudiante de Sciences Po, titulaire d&rsquo;un double master d&rsquo;affaires publiques et de coop&eacute;ration internationale en &eacute;ducation et formation, a fait de l&rsquo;engagement un puissant moteur. Sur la question de la transition &eacute;cologique, au conseil communal des jeunes, &agrave; l&rsquo;universit&eacute; ou encore, r&eacute;cemment, aupr&egrave;s des anti-racistes. Dans la rue ou dans un h&eacute;micycle, l&rsquo;ancien bin&ocirc;me de Jean-Fran&ccedil;ois Macaire aux R&eacute;gionales de 2015 devra d&eacute;sormais composer avec une majorit&eacute; h&eacute;t&eacute;roclite. En rupture avec la gouvernance pass&eacute;e mais dans une forme de continuit&eacute; qu&rsquo;elle assume. La voil&agrave; en premi&egrave;re ligne. &nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <h3><strong>Claeys sonn&eacute;, Brottier r&eacute;silient</strong></h3> <p>Il s&rsquo;attendait forc&eacute;ment &agrave; une autre sortie. Alain Claeys a donc achev&eacute; sa carri&egrave;re politique municipale sur une d&eacute;faite. Le maire sortant (35,60%) ne pense <em>&laquo;&nbsp;pas avoir commis d&rsquo;erreur&nbsp;&raquo;</em> dans cette campagne. C&rsquo;est ce qu&rsquo;il a dit &agrave; ses soutiens aux salons de Blossac. Il laissera &agrave; ses colistiers le soin de porter la contradiction &agrave; la nouvelle majorit&eacute;. Avec neuf si&egrave;ges, la liste &laquo;&nbsp;Poitiers, l&rsquo;avenir s&rsquo;&eacute;crit &agrave; taille humaine&nbsp;&raquo; partagera les bancs de l&rsquo;opposition avec Anthony Brottier (LREM, 21,56%), le troisi&egrave;me homme de ce second tour des Municipales 2020. Lequel veut incarner le r&ocirc;le de contempteur num&eacute;ro 1 avec ses cinq colistiers&nbsp;: &laquo;&nbsp;<em>On sera toujours constructifs, mais on veillera &agrave; ce que personne ne soit laiss&eacute; sur le chemin.&nbsp;Aujourd&rsquo;hui, il n&rsquo;y a pas vraiment de d&eacute;bat sur qui va repr&eacute;senter l&rsquo;opposition &agrave; Poitiers.&nbsp;&raquo;&nbsp;</em></p> Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/article-15249/l...
0

0

commentaires