Poitiers - "Flash job de Noël" : 150 emplois à pourvoir pour les jeunes et/ou étudiants

Posté le - Actualités

Emplois saisonniers, intérim, services civiques... 150 jobs étudiants seront à pourvoir dans la Vienne dès demain sur la plateforme http://jobaviz.fr">jobaviz.fr. Vingt associations et entreprises locales proposeront des contrats à durée déterminée dans différents secteurs : garde d'enfants, distribution, manutention, accompagnement scolaire, aide à domicile... L'initiative portée par la Ville de Poitiers, Grand Poitiers et le Crous, a le mérite d'exister alors que les jeunes peinent à trouver un premier emploi en cette période de crise économique et de fermeture des hôtels, bars et restaurants... Rendez-vous dès ce soir à 17h https://www.youtube.com/watch?v=GiyTDHf4...">sur la chaine Youtube du Crous pour assister à la première étape de ce "flash job de Noël". Les recruteurs présenteront leur structure et les offres à pourvoir. Les candidats jeunes et/ou étudiants pourront poser des questions en direct à travers les commentaires de la vidéo, qui restera disponible en replay par la suite. Ensuite, les prétendants pourront candidater dès demain sur jobaviz.fr

Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/article-16090/p...
0

0

commentaires

Volley - Poitiers s'incline à Tourcoing (0-3)

Posté le - Actualités

Le Stade poitevin volley beach a concédé en fin d'après-midi sa cinquième défaite consécutive en Ligue A, à Tourcoing, en match en retard de la 8e journée. Chez le leader, victorieux huit fois en neuf sorties, le SPVB n'a pas pesé lourd, hormis lors du premier set un peu accroché (0-3, 23-25, 19-25, 19-25). Réaction attendue dès samedi, à Lawson-Body, face à Nantes. Le match se jouera à huis clos. 

Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/article-16089/v...
0

0

commentaires

Les commerces autorisés à ouvrir tous les dimanches de décembre

Posté le - Actualités

Après un mois de confinement, l'Etat a choisi de laisser un maximum de souplesse aux commerces pour compenser (un peu) le manque à gagner de novembre. En conséquence, la préfète de la Vienne Chantal Castelnot les autorise à ouvrir les dimanches 6, 13, 20 et 27 décembre, entre 10h et 19h, cela quelle que soit la commune dans laquelle ils se trouvent et les règles en vigueur auparavant. Les autorités rappellent cependant que "les établissements qui feront le choix d'ouvrir à ces dates devront respecter le droit des salariés : choix ou non de travailler le dimanche, durées maximales du travail, repos compensateur et rémunération des salariés le dimanche". Dans un communiqué, l'Union départementale Force ouvrière dénonce le "forcing du gouvernement Castex" sur le sujet. "Cette situation va créer les pires conditions de travail, de sécurité au travail et de remise en cause des droits des salariés..."

Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/article-16088/l...
0

0

commentaires

La vaccination en pharmacie s’installe

Posté le - Actualités
<p><strong>Ce jeudi, vous donnerez une visio-conf&eacute;rence sur le th&egrave;me La&iuml;cit&eacute;(s)&nbsp;? Pourquoi le &laquo; s&nbsp;&raquo; &agrave; la&iuml;cit&eacute; et le point d&rsquo;interrogation&nbsp;?</strong><br /> <em>&laquo;&nbsp;Il y a &agrave; l&rsquo;&eacute;vidence des conceptions diff&eacute;rentes. Mais pour moi, il n&rsquo;y a qu&rsquo;une seule la&iuml;cit&eacute;, en l&rsquo;occurrence celle produite par notre Histoire et exprim&eacute;e dans des principes de droit. Il faut mieux les faire conna&icirc;tre.&nbsp;&raquo;</em></p> <p><strong>Le secr&eacute;taire g&eacute;n&eacute;ral de l&rsquo;Observatoire de la la&iuml;cit&eacute; et vous-m&ecirc;me avez &eacute;t&eacute; mis en cause apr&egrave;s l&rsquo;attentat contre Samuel Paty. Vous seriez trop complaisants selon vos d&eacute;tracteurs...</strong><br /> <em>&laquo;&nbsp;Certains seraient trop souples, d&rsquo;autres intraitables&nbsp;? Ce d&eacute;bat est ridicule, on adore prendre des postures en France. La la&iuml;cit&eacute; devrait &ecirc;tre de combat, inclusive, ferme... La r&eacute;alit&eacute;, c&rsquo;est qu&rsquo;&agrave; chaque fois que vous lui accolez un adjectif, vous la truquez. Nous avons des histoires, des parcours, des m&eacute;tiers diff&eacute;rents. Mais nous devons tous nous rassembler derri&egrave;re ce qui est autoris&eacute; et ce qui est interdit.&nbsp;&raquo;</em></p> <p><strong>Dans un communiqu&eacute;&nbsp;publi&eacute;&nbsp;le 20 octobre, l&rsquo;Observatoire indique que &laquo;&nbsp;la vraie vie, ce n&rsquo;est pas Twitter ou Facebook&nbsp;&raquo;. Les r&eacute;seaux sociaux hyst&eacute;risent-ils le d&eacute;bat&nbsp;autour de la la&iuml;cit&eacute;&nbsp;?</strong><br /> <em>&laquo;&nbsp;C&rsquo;est un gros probl&egrave;me. La loi contre la haine en ligne nous para&icirc;t absolument n&eacute;cessaire &agrave; l&rsquo;Observatoire. Je sais que le gouvernement et la d&eacute;put&eacute;e (LREM) La&euml;titia Avia travaillent sur une nouvelle version. Qualifier quelqu&rsquo;un d&rsquo;islamophobe ou d&rsquo;islamo-gauchiste sur les r&eacute;seaux sociaux ne fait pas avancer les d&eacute;bats. C&rsquo;est m&ecirc;me une escalade dangereuse. Parlons plut&ocirc;t, collectivement, d&rsquo;actes anti-musulmans, d&rsquo;actes anti-chr&eacute;tiens...&nbsp;&raquo;</em></p> <h3><strong>&laquo;&nbsp;La la&iuml;cit&eacute;, un tr&eacute;sor r&eacute;publicain&nbsp;&raquo;</strong></h3> <p><strong>Si vous &eacute;tiez enseignant, montreriez-vous des caricatures du Proph&egrave;te en classe&nbsp;? Plus largement, comment enseigner le fait religieux &agrave; l&rsquo;&eacute;cole&nbsp;?</strong><br /> <em>&laquo;&nbsp;La t&acirc;che des enseignants est extr&ecirc;mement difficile. Aujourd&rsquo;hui, on demande &agrave; l&rsquo;&eacute;cole de transmettre des comp&eacute;tences, de conna&icirc;tre et faire respecter les valeurs r&eacute;publicaines, de remplacer des parents en grande difficult&eacute;, etc. La la&iuml;cit&eacute;, c&rsquo;est peut-&ecirc;tre la cl&eacute; de tout parce qu&rsquo;elle dit comment on fait pour se respecter et vivre ensemble. Ce que je regrette, c&rsquo;est que 81% des enseignants n&rsquo;aient pas de formation. Un module unique doit leur &ecirc;tre consacr&eacute;. Apr&egrave;s, c&rsquo;est leur libert&eacute; p&eacute;dagogique de s&rsquo;appuyer sur tel ou tel document pour &eacute;voquer la libert&eacute; d&rsquo;expression.&nbsp;&raquo;</em></p> <p><strong>La secr&eacute;taire d&rsquo;Etat &agrave; la Jeunesse Sarah El Ha&iuml;ry a rencontr&eacute; une centaine de jeunes &agrave; Poitiers, fin octobre, pour &eacute;voquer les religions (cf. n&deg;500). Le d&eacute;bat a tourn&eacute; au dialogue de sourds...</strong><br /> <em>&laquo;&nbsp;Je ne m&rsquo;exprimerai pas sur ce cas particulier puisque des enqu&ecirc;tes sont en cours. Ce que je peux simplement dire, c&rsquo;est qu&rsquo;il faut pr&eacute;parer les jeunes au d&eacute;bat sans briser leur libert&eacute; de parole. On est tout &agrave; fait libre de critiquer une loi (</em>celle de 2004 avait &eacute;t&eacute; qualifi&eacute;e d&rsquo;islamophobe, ndlr).<em> Mais on doit l&rsquo;appliquer. Je n&rsquo;accepte pas qu&rsquo;on parle d&rsquo;islamophobie d&rsquo;Etat. C&rsquo;est inadmissible et inacceptable. Encore une fois, la p&eacute;dagogie se construit. Il ne faut pas infuser la la&iuml;cit&eacute; par le haut, mais la faire comprendre par des exemples concrets.&nbsp;&raquo;</em></p> <p><strong>Apr&egrave;s chaque attentat, c&rsquo;est pourtant la m&ecirc;me escalade de mots, de lois... Comment faire face&nbsp;?</strong><br /> <em>&laquo;&nbsp;Il faut &ecirc;tre extr&ecirc;mement pr&eacute;cis et rigoureux dans le choix des mots, qui peuvent se transformer en armes de discrimination &agrave; l&rsquo;&eacute;gard de ceux qui ne pensent pas comme nous. En France, nous faisons souvent des lois d&rsquo;&eacute;motion. C&rsquo;est une manie. Le point sur lequel nous devons &ecirc;tre fermes, c&rsquo;est de ne pas toucher aux principes de la loi de 1905. C&rsquo;est un point d&rsquo;&eacute;quilibre qui r&eacute;siste au temps, notre tr&eacute;sor r&eacute;publicain.&nbsp;&raquo;</em></p> <p><sup>(</sup><em><sup>*) </sup>A l&rsquo;initiative du Cercle Condorcet et de la FCPE de la Vienne. Visio-conf&eacute;rence jeudi, &agrave; partir de 18h45 depuis l&rsquo;Espace Mend&egrave;s-France. Inscription sur&nbsp;<a href="http://emf.fr/34662">emf.fr/3466...;. Il rencontrera les &eacute;lus de Poitiers et des lyc&eacute;ens du Bois d&rsquo;Amour jeudi et vendredi.</em></p> Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/article-16059/l...
0

0

commentaires

La vaccination en pharmacie s’installe

Posté le - Actualités
<p>On aper&ccedil;oit r&eacute;guli&egrave;rement sa silhouette lors des inaugurations de nouvelles attractions. Appareil photo en bandouli&egrave;re, il n&rsquo;en loupe pas une miette. Le 13 juin dernier, apr&egrave;s le confinement, Thomas Chabrout-Julien a ainsi d&eacute;couvert Objectif Mars parmi les premiers. <em>&laquo;&nbsp;C&rsquo;est une attraction en rupture avec les autres&nbsp;&raquo;,</em> juge-t-il. <em>J&rsquo;esp&egrave;re que je pourrai voir les derni&egrave;res repr&eacute;sentations du spectacle La Forge aux &eacute;toiles, dans quelques semaines...&nbsp;&raquo;</em><em> </em>D&rsquo;hier &agrave; demain, le dessinateur dans une agence d&rsquo;architecture semble incollable sur l&rsquo;histoire de &laquo;&nbsp;son&nbsp;&raquo; parc, d&eacute;couvert en 1993, au moment o&ugrave; sa famille a pos&eacute; ses valises dans la Vienne.</p> <h3><strong>Un Forum libre et ind&eacute;pendant</strong></h3> <p><em>&laquo;&nbsp;Le Futuroscope m&rsquo;a &eacute;veill&eacute; &agrave; l&rsquo;architecture. Petit, je me suis demand&eacute; comment une boule g&eacute;ante pouvait tenir au-dessus d&rsquo;un triangle&nbsp;!&nbsp;&raquo; </em>Sa vocation professionnelle vient en partie de l&agrave;.<em> &laquo;&nbsp;Fascin&eacute; par les grandes images&nbsp;&raquo;, </em>Thomas Chabrout-Julien a ador&eacute; Echos du soleil, au Solido, ou encore Les Papillons monarques, au Tapis Magique. Mais n&rsquo;allez pas croire qu&rsquo;il berce dans la nostalgie. Au contraire, il a &laquo;&nbsp;grandi&nbsp;&raquo; avec le parc. Et date &agrave; 2006 sa v&eacute;ritable mue.&nbsp; <em>&laquo;&nbsp;La d&eacute;mocratisation des technologies dans les foyers a rendu plus difficile le r&eacute;cit du futur. Avec Danse avec les Robots, en 2006, c&rsquo;est la premi&egrave;re fois qu&rsquo;une attraction n&rsquo;&eacute;tait pas bas&eacute;e sur l&rsquo;image. Et il y a eu une dimension artistique nouvelle.&nbsp;Pour moi, c&rsquo;est un tournant majeur. &raquo; </em>A double titre puisque &laquo;&nbsp;DAR&nbsp;&raquo; a suscit&eacute; la naissance du Forum du Futuroscope, le 16 novembre 2005.&nbsp; Pour l&rsquo;anecdote, on le doit &agrave; deux fans de... Disneyland Paris. Lesquels ont tr&egrave;s vite laiss&eacute; les commandes &agrave; Thomas. Il en assure toujours aujourd&rsquo;hui l&rsquo;administration. Pr&egrave;s de 850 membres sont inscrits sur forum-futuroscope.net, mais en r&eacute;alit&eacute; &laquo;&nbsp;une quinzaine&nbsp;&raquo; interagissent r&eacute;guli&egrave;rement, libres de <em>&laquo;&nbsp;dire ce qui nous pla&icirc;t ou pas. A titre personnel, je ne suis pas un grand fan des Myst&egrave;res du Kube&nbsp;!&nbsp;&raquo;</em></p> <h3><strong>Aucune raison de se lasser</strong></h3> <p>Sur Twitter -les fans-parcs y sont nombreux-, Thomas Chabrout-Julien assure la m&ecirc;me veille au sujet de son parc pr&eacute;f&eacute;r&eacute; qui, au-del&agrave; des confinements, l&rsquo;a inond&eacute; d&rsquo;actualit&eacute;s avec son plan strat&eacute;gique. <em>&laquo;&nbsp;Jamais le Futuroscope n&rsquo;a fait autant d&rsquo;annonces, d&rsquo;investissements aussi ambitieux. L&rsquo;arriv&eacute;e de la Compagnie des Alpes lui a donn&eacute; des moyens sans pr&eacute;c&eacute;dent&nbsp;&raquo;, </em>observe le passionn&eacute; d&rsquo;astronomie. Autant de raisons de ne pas se lasser. Quelle que soit la saison et les nouveaut&eacute;s, muni de sa carte club, Thomas le visite jusqu&rsquo;&agrave; deux fois par mois.</p> Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/article-16084/l...
0

0

commentaires