La vaccination en pharmacie s’installe

Posté le - Actualités
<p style="text-align:justify">Adrien traverse une mauvaise passe. Voil&agrave; exactement 38 jours que sa petite amie a mis leur relation &laquo;&nbsp;en pause&nbsp;&raquo;, sans lui donner la moindre nouvelle. Pour ne rien arranger, on l&rsquo;accable d&rsquo;un fardeau suppl&eacute;mentaire&nbsp;: faire un discours au mariage de sa s&oelig;ur. Alors qu&rsquo;il &eacute;tudie toutes les pistes pouvant lui &eacute;pargner ce moment de g&ecirc;ne et de ridicule devant la famille, Adrien retrace le fil de sa vie, dans le d&eacute;sordre, de sa relation distendue avec sa s&oelig;ur &agrave; son histoire avec celle qu&rsquo;il esp&egrave;re voir revenir &agrave; lui&hellip;</p> <p style="text-align:justify">Adapter <em>Le Discours</em> sur grand &eacute;cran semblait un pari risqu&eacute;. Mais Laurent Tirard, &agrave; qui l&rsquo;on doit le savoureux <em>Le retour du h&eacute;ros</em> (2018), s&rsquo;en est merveilleusement bien tir&eacute;. Gr&acirc;ce &agrave; de nombreuses trouvailles de mise en sc&egrave;ne et un rythme savamment orchestr&eacute;, le r&eacute;alisateur respecte &agrave; la lettre l&rsquo;&eacute;criture tr&egrave;s th&eacute;&acirc;trale du roman de Fabcaro. Il en d&eacute;coule une com&eacute;die originale, comme un long monologue int&eacute;rieur qui repose donc sur le talent de son interpr&egrave;te principal. Quasi de tous les plans, le Poitevin&nbsp;<a href="https://www.le7.info/article/16005-benja... Lavernhe</a> s&rsquo;amuse dans ce r&ocirc;le de h&eacute;ros-narrateur misanthrope, pour lui une opportunit&eacute; en or de d&eacute;ployer toute la richesse de sa palette de com&eacute;dien. Tant&ocirc;t path&eacute;tique dans son d&eacute;sarroi amoureux tant&ocirc;t cinglant dans son rapport aux autres, son personnage sait aussi se montrer touchant dans ce qu&rsquo;il raconte finalement des liens filiaux et du couple. On n&rsquo;en attendait pas tant de cette adaptation, r&eacute;jouissante et empreinte d&rsquo;une s&eacute;duisante m&eacute;lancolie. Une vraie r&eacute;ussite.</p> <p style="text-align:center"><em>Com&eacute;die de Laurent Tirard, avec Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Julia Piaton (1h28)</em></p> <p style="text-align:center"><iframe frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/W4l6l53oZR...; title="YouTube video player" width="560"></iframe></p> Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/article-17248/l...
0

0

commentaires

La vaccination en pharmacie s’installe

Posté le - Actualités
<p><strong>Quelle serait votre premi&egrave;re mesure si vous &eacute;tiez &eacute;lue &agrave; la t&ecirc;te de la R&eacute;gion ?</strong> <em>&laquo;&nbsp;Aujourd&#39;hui, la France importe 60% des fruits que nous consommons, 40% des l&eacute;gumes, 25% de la viande rouge, 50% de le viande blanche, 75% de fleurs coup&eacute;es ! Nous lancerons un plan &laquo;&nbsp;agriculture grande cause r&eacute;gionale&nbsp;&raquo;. Nous fl&eacute;cherons les d&eacute;penses inutiles de la R&eacute;gion, &agrave; l&rsquo;exemple d&rsquo;un financement de plus de 50 000 &euro; pour &eacute;duquer les loups &agrave; ne pas manger les brebis ou encore au financement d&rsquo;un fourgon vegan pour les r&eacute;allouer dans l&#39;agriculture, la for&ecirc;t et la p&ecirc;che ! Pour prot&eacute;ger le tourisme et nos territoires ruraux, nous annulerons l&rsquo;actuel Sch&eacute;ma r&eacute;gional d&#39;am&eacute;nagement, de d&eacute;veloppement durable et d&#39;&eacute;galit&eacute; des territoires (SRADDET), qui fait la promotion des &eacute;oliennes. Notre r&eacute;gion produit 56 TWh d&#39;&eacute;lectricit&eacute; et en consomme 39TWh. Cette &eacute;lectricit&eacute; est totalement d&eacute;carbon&eacute;e. Nous n&#39;avons pas besoin d&#39;&eacute;olienne.&nbsp;&raquo;&nbsp;</em></p> <p><strong>Qu&rsquo;est-ce qui vous s&eacute;pare/rapproche du pr&eacute;sident sortant Alain Rousset ?</strong><br /> <em>&laquo;&nbsp;Ce qui nous rapproche, ce sont ses qualit&eacute;s humaines. C&#39;est un homme sympathique et respectueux de son opposition. Ce qui nous s&eacute;pare, c&#39;est son programme pour la R&eacute;gion : le refus d&rsquo;investir dans les routes pour d&eacute;senclaver les territoires ruraux et r&eacute;gler la circulation sur la rocade bordelaise. L&#39;&eacute;chec de sa politique concernant les trains et le rail. C&#39;est la fr&eacute;n&eacute;sie &agrave; installer des &eacute;oliennes sur tout le territoire alors que notre r&eacute;gion est riche de l&#39;&eacute;nergie nucl&eacute;aire et de l&rsquo;hydro&eacute;lectricit&eacute;, c&#39;est sa politique depuis vingt-cinq ans qui aboutit &agrave; la d&eacute;sertification des territoires ruraux, &agrave; la m&eacute;tropolisation et &agrave; la concentration de l&#39;&eacute;conomie. Il s&rsquo;enferme dans une politique de surench&egrave;re avec Europe &Eacute;cologie les Verts, &agrave; sens unique, excluant les d&eacute;bats de fond &agrave; la R&eacute;gion. Pourtant, &agrave; l&rsquo;image de la gestion de l&rsquo;eau ou de l&rsquo;envahissement des &eacute;oliennes, il y avait une possibilit&eacute; d&rsquo;ouvrir &agrave; la connaissance, alors qu&#39;Alain Rousset a annonc&eacute;&nbsp;qu&rsquo;il ne croyait pas avoir vu une seule &eacute;olienne s&rsquo;implanter ces derniers temps. Nous pr&eacute;f&eacute;rons le pragmatisme au dogmatisme et nous voulons sortir de cette vision id&eacute;ologique de la gestion de nos territoires. Nous serons plus ouverts &agrave; la concertation et au d&eacute;bat scientifique. Il n&#39;y a pas de d&eacute;mocratie sans connaissances.&nbsp;&raquo;&nbsp;</em></p> <p><strong>Les comp&eacute;tences du Conseil r&eacute;gional sont assez peu connues des habitants. Comment serait-il possible de mieux les faire conna&icirc;tre ?</strong>&nbsp;<em>&laquo;&nbsp;Nous, ce qui nous int&eacute;resse, c&#39;est que les trains roulent, qu&#39;ils soient plus nombreux le matin et le soir pour permettre aux habitants d&rsquo;organiser leur vie professionnelle et familiale. Ce qui nous motive, c&#39;est que les lyc&eacute;es et les centres de formation fonctionnent bien et qu&#39;ils soient mieux r&eacute;partis sur le territoire. Ce qui nous mobilise, c&#39;est le d&eacute;veloppement de l&#39;&eacute;conomie et de l&#39;emploi. La formation de nos jeunes aux m&eacute;tiers dont la r&eacute;gion manque cruellement. Peu importe que les habitants sachent que ce sont des comp&eacute;tences de la R&eacute;gion. Notre R&eacute;gion communique trop sur elle-m&ecirc;me et pas assez sur ses talents. Notre objectif &agrave; nous est de communiquer sur les richesses de la R&eacute;gion pour les d&eacute;velopper et les faire conna&icirc;tre, pas sur les comp&eacute;tences du Conseil r&eacute;gional.&nbsp;&raquo;</em></p> <p><strong>Quelles comp&eacute;tences souhaiteriez-vous d&eacute;centraliser ?&nbsp;</strong><em>&laquo;&nbsp;Nous souhaitons tout d&eacute;centraliser ! Aujourd&#39;hui, la soi-disant &laquo;&nbsp;d&eacute;centralisation&nbsp;&raquo; depuis Paris a &eacute;t&eacute; une recentralisation sur Bordeaux ou ailleurs. Tout cela n&#39;a aucun sens. Rendez-vous compte que l&rsquo;&Eacute;tat, pour &laquo;&nbsp;d&eacute;dommager&nbsp;&raquo; Limoges apr&egrave;s la fusion des 3 r&eacute;gions pour former la Nouvelle-Aquitaine, a install&eacute; la Draf (Direction R&eacute;gionale de l&#39;Agriculture et de la For&ecirc;t) &agrave; Limoges. C&#39;est parfait pour le Limousin mais c&#39;est un d&eacute;sastre pour les Landes et les Pyr&eacute;n&eacute;es-Atlantiques ! Cette grande R&eacute;gion ne ressemble &agrave; rien. Inversement d&#39;autres Directions r&eacute;gionales de l&rsquo;&Eacute;tat sont &agrave; Bordeaux ou &agrave; Poitiers. Tout cela &eacute;loigne la R&eacute;gion du terrain et nuit &agrave; son efficacit&eacute;. Nous installerons des antennes de la R&eacute;gion partout : dans les communaut&eacute;s de communes, dans les antennes des Chambres de commerce, d&#39;agriculture ou des m&eacute;tiers et de l&#39;artisanat. Notre objectif est d&#39;aider les porteurs de projet sur le territoire en &eacute;tant le plus proche possible d&#39;eux.&nbsp;&raquo;</em></p> <p><strong>Au-del&agrave; de la d&eacute;centralisation, qu&rsquo;est-ce qui pourrait f&eacute;d&eacute;rer cette R&eacute;gion, rassembler tous les territoires autour d&rsquo;une identit&eacute; r&eacute;gionale ?&nbsp;Un &eacute;v&eacute;nement culturel ? Ou sportif ?</strong><em>&nbsp;<br /> &laquo;&nbsp;Nous redonnerons au contraire leur identit&eacute; propre aux d&eacute;partements et aux communes. F&eacute;d&eacute;rer &agrave; l&#39;&eacute;chelle de la grande r&eacute;gion qui n&#39;a pas d&#39;identit&eacute; propre n&#39;a pour nous aucun int&eacute;r&ecirc;t. Les gens sont perdus avec toutes ces soi-disant r&eacute;formes territoriales. Nous, ce que nous souhaitons, c&#39;est am&eacute;nager le territoire de la Nouvelle-Aquitaine : construire des routes, remettre des trains sur les rails, apporter la fibre optique dans chaque maison, y compris isol&eacute;e, lutter contre les d&eacute;serts m&eacute;dicaux et les d&eacute;serts de service public. Et ce que nous souhaitons par-dessus tout, c&#39;est faire de la Nouvelle-Aquitaine un territoire de plein-emploi, o&ugrave; il fait bon vivre, avec des villes moyennes dynamiques qui seront les traits d&#39;union entre les territoires ruraux et la m&eacute;tropole. L&#39;identit&eacute; r&eacute;gionale n&#39;existe pas : nous soutiendrons les identit&eacute;s locales, les usages locaux, les traditions, les festivals... et nous en ferons la promotion aupr&egrave;s du plus grand nombre. Notre projet c&#39;est la diversit&eacute;, plus que l&#39;identit&eacute; ! A force de tout vouloir tout f&eacute;d&eacute;rer, on perd ses rep&egrave;res. Or, aujourd&#39;hui, tout le monde a besoin de retrouver des rep&egrave;res.&nbsp;&raquo;</em></p> Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/article-17246/l...
0

0

commentaires

Indycar - Pagenaud 8e de la seconde course du Grand prix de Détroit

Posté le - Actualités

https://www.le7.info/article/17243-indyc...">Après la 12e place décrochée hier lors de la première course du Grand prix de Détroit, Simon Pagenaud a fait mieux aujourd'hui lors de la seconde épreuve en terminant 8e. Parti en 10e position sur la ligne de départ de cette manche comptant pour la championnat Nord-Américain d'Indycar, le Montmorillonnais finit premier Français et même devant le vainqueur de la veille, Marcus Eriksson. C'est le Mexicain Patricio O'Ward (McLaren) qui s'impose pour la deuxième fois cette saison prenant la tête du championnat par la même occasion. Pagenaud pointe désormais à 56 pts du leader mais garde sa 5e place qu'il partage avec Rinus Veekay.

Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/article-17245/i...
0

0

commentaires

Foot/N3 - Parthiot quitte le Stade Poitevin pour rejoindre l'US Chauvigny

Posté le - Actualités

Kévin Parthiot vient de signer avec l'US Chauvigny qui évoluera la prochaine saison en national 3. L’ancien pensionnaire du centre de formation de l’Amiens SC et stagiaire pro de l'En Avant Guingamp a également joué au sein du club amateur de Limoges FC en 2018, saison durant laquelle il a été élu meilleur latéral droit du championnat.  En janvier 2020, il a rejoint le Stade poitevin avant d'opter désormais pour Chauvigny. Un autre défenseur, Julien Jover, a également annoncé qu'il allait rester à l'USC.

Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/article-17244/f...
0

0

commentaires

Indycar - Simon Pagenaud 12e à Détroit

Posté le - Actualités

Parti 9e, Simon Pagenaud a terminé à la 12e place ce samedi de la première manche du Grand prix de Détroit. Le pilote montmorillonnais était pourtant encore 6e à quatre tours de la fin. L'épreuve urbaine a été remportée par le Suédois Marcus Ericsson. A noter que cette course a été interrompue au 27e des 70 tours après le violent accident d'un autre Suédois, Felix Rosenqvist, qui a percuté un mur à pleine vitesse. Il a été transporté à l'hôpital pour un bilan complet mais ses jours ne sont pas en danger. De son côté, Romain Grosjean a dû abandonner à 7 tours de l'arrivée. La seconde course du Grand prix de Détroit aura lieu demain.

Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/article-17243/i...
0

0

commentaires