Indianara

Posté le - Actualités
Séance-discussion / Indianara Réalisateur(s) Aude Chevalier-Beaumel, Marcelo Barbosa Brésil 2019 1h24 documentaire tout public Révolutionnaire hors norme, Indianara mène avec sa bande un combat pour la survie des personnes transgenres au Brésil. Face aux attaques de son parti politique et à la menace totalitaire qui plane sur le pays, elle rassemble ses forces pour un dernier acte de résistance. Version VOST Distributeur New story Critique Difficile de ne pas être touché·e par Indianara Siqueira. Le film montre tout de sa lutte, de la violence qu'elle subit, de la frustration avec laquelle elle doit vivre. (…) Marcelo Barbosa a eu un sentiment d'urgence à documenter son histoire : « Il y avait une sorte d'épuisement chez Indianara. Elle pensait à passer le relais à la jeune génération. Il faut savoir qu'au Brésil, l'âge moyen du décès d'une personne trans est de 33 ans. Elle en avait plus de 45. » www.slate.fr Révoltant par ce qu’il révèle, puissant pour ce qu’il est et indispensable pour ce qu’il montre, Indianara raconte le quotidien d’une maison trans dans les mois qui précèdent l’élection de Bolsonaro. (…) Indianara est donc un documentaire intelligent, poignant, inspirant mais surtout terrifiant ; l’élection de Bolsonaro fait office d’épée de Damoclès durant tout le visionnage. On sait que cela va arriver, et on le redoute… Car une fois qu’il est élu, le combat devient beaucoup plus difficile. Et le film d’autant plus important. www.cinematraque.com Infos pratiques Cette avant-première sera suivie d’une rencontre avec Aude Chevalier-Beaumel et Marcelo Barbosa, les réalisateurs du documentaire. TARIF UNIQUE : 5,5 € (SAUF ADHÉRENTS : 4 €) Bande annonce (lien Allo Ciné) http://www.allocine.fr/video/player_gen_... Plus d'informations : http://le-dietrich.fr/film/indianara
0

0

commentaires

Pachamama

Posté le - Actualités
Ciné-famille / Pachamama Réalisateur(s) Juan Antin France, Canada, Luxembourg 2018 1h12 animation jeune public Tepulpaï et Naïra, deux petits indiens de la Cordillère des Andes, partent à la poursuite de la Huaca, totem protecteur de leur village, confisqué par les Incas. Leur quête les mènera jusqu’à Cuzco, capitale royale assiégée par les conquistadors. Version VF Distributeur Haut et court Critique Conte initiatique à hauteur d’enfants, Pachamama de Juan Antin met en scène une Amérique du Sud précolombienne avec pour ambition de rendre toute sa place à une civilisation malmenée par les livres d’histoire. (…) Une fable écologique sur une culture qui prônait le lien nécessaire à la terre nourricière. www.premiere.fr En plus de sortir des sentiers battus sur les plans esthétique et culturel, Pachamama délivre un message écologiste sincère et humaniste, sans prendre les enfants pour des crânes à bourrer, ni les adultes pour des pollueurs invétérés, mais en faisant au contraire appel à leur intelligence et à leur sensibilité. Remarquable. www.avoir-alire.com Infos pratiques Dès 7 ans. Séance Ciné-famille proposée par les bénévoles de la Commission cinéma de la M3Q, qui offre le goûter avant le film dès 16h. Bande annonce (lien Allo Ciné) https://www.youtube.com/watch?v=wDlo5ZFw... Plus d'informations : http://le-dietrich.fr/film/pachamama
0

0

commentaires

Port authority

Posté le - Actualités
Séance-discussion / Port authority Réalisateur(s) Danielle Lessovitz USA 2019 1h26 drame romance Fionn Whitehead, Leyna Bloom, McCaul Lombardi tout public C’est l’histoire d’une rencontre, entre un jeune homme blanc qu’on prend pour un loser et qui tente de survivre dans un New York qui ne veut pas de lui, et une « famille » de danseurs noirs et queer de Harlem adeptes du « voguing ». Parmi eux, il y a une fille superbe. Mais voilà, elle n’est pas seulement une fille superbe. Version VOST Distributeur ARP Sélection Critique Une vibration de couleurs et d’émotions, dans un New York lumineux et fascinant. Danielle Lessovitz donne à voir un film généreux, sensible, raconté comme un hymne à la tolérance. www.avoir-alire.com En jouant la simplicité, Lessovitz dépasse le sujet à thème et le film dossier sur les amours entre un garçon et une fille trans, pour s’attacher avant tout à une rencontre. Les motifs de l’approche, de la séduction, de la découverte, de l’interrogation, du doute, de la crainte, du remords, sont autant de fils finement tissés, et sans effet coup de poing. Une douceur qui n’en rend que plus subtile cette aventure transgressive aux yeux de la nature, mais limpide aux yeux du sentiment et du désir. www.bande-a-part.fr Paul suit un danseur qui vit dans son refuge jusqu’à une soirée très spéciale où se retrouve un autre type de famille : une communauté de danseur queer, gay et trans. Wye sera sa clef d’entrée dans cet univers, mais elle est aussi la notre. Elle est celle qui permet au spectateur de pénétrer un monde fermé, où Paul n’aurait pas été le bienvenu. Cette rencontre est le point majeur et passionnant du film, la découverte de la famille LGBTQ, composée comme un rempart contre l’hostilité du monde (...). Un film comme celui-ci est important, témoin d’une époque qui vit ses différences au grand jour, dans un flot d’enthousiasme communicatif. www.lebleudumiroir.fr Infos pratiques PREMIER LONG-MÉTRAGE. La séance du samedi 23/11 à 21h sera suivie d’un échange avec le romancier Julien Dufresne-Lamy auteur du livre « Jolis, jolis monstres » (Belfond) sur la culture drag, le voguing et la scène ballroom. Prix Sélection officielle Un certain regard (Cannes 2019) Bande annonce (lien Allo Ciné) https://www.youtube.com/watch?v=Gjb9M12k... Plus d'informations : http://le-dietrich.fr/film/port-authorit...
0

0

commentaires

Braquer Poitiers

Posté le - Actualités
Rencontre / Braquer Poitiers Réalisateur(s) Claude Schmitz France 2019 1h25 comédie Francis Soetens, Wilfrid Ameuille, Hélène Bressiant tout public Deux pieds nickelés, Francis et Thomas prennent en otage et rackettent Wilfrid, propriétaire d’une station de lavage auto à Poitiers. Contre toute attente, celui-ci se montre ravi de cette compagnie venant égayer sa vie solitaire, et les autorise à piquer dans la caisse. Il se plaît même à théoriser amplement, tandis que la perplexité gagne les deux compères, bientôt rejoints par leurs amies venues du Sud. Version VF Distributeur Les Bookmakers Critique Entre Groland, Buñuel et Stévenin, Claude Schmitz crée un univers subtilement déconcertant, très cocasse, spéculatif aussi. En deçà de l’humour lent fleurissent toutes sortes d’élucubrations lumineuses sur l’oisiveté, le travail, la valeur des choses, le besoin d’autrui ou l’enfer qu’il engendre. Dans ce repli de l’aboulie surgissent par instants des éclats de beauté. www.telerama.fr Cela se passe à Poitiers, mais c’est pourtant bien d’un film belge qu’il s’agit. Une œuvre étrange mais diablement attachante. […] Tout le film est ainsi : il puise dans l’improbable pour en tirer un résultat moins loufoque que poétique, où le réalisateur se joue des archétypes (les gros durs, les filles d’apparence légère…) pour mieux montrer que les relations les plus belles sont les plus inattendues. www.artistikrezo.com Claude Schmitz suit le braquage loufoque d’un car-wash poitevin par deux pieds-nickelés belges. Tourné en quelques jours sans aucun scénario, ce film hilarant interpelle par son approche documentaire et par son personnage principal, Wilfrid, propriétaire nonchalant et philosophe de ce centre de nettoyage auto paumé. Un étonnant dispositif de cinéma, hors-système évidemment et comme on les aime, tellement. www.fichesducinema.com Infos pratiques La séance du mercredi 20 à 21h sera suivie d’un échange avec Annabelle Bouzom, productrice du film. TARIFS SÉANCE DU 20/11 : 5,5 € – ADHÉRENTS 4 € Prix Prix du public (FID Marseille 2018) / Prix Jean Vigo 2019 / Grand Prix du jury (Rotterdam 2019)... Bande annonce (lien Allo Ciné) http://www.allocine.fr/video/player_gen_... Plus d'informations : http://le-dietrich.fr/film/braquer-poiti...
0

0

commentaires

Séance-discussion / Indianara

Posté le - Actualités
À 21h. La projection en avant-première du documentaire INDIANARA, sur le combat d'une révolutionnaire hors norme pour la reconnaissance et la survie des personnes transgenres au Brésil, sera suivie d’une rencontre avec les réalisateurs Aude Chevalier-Beaumel et Marcelo Barbosa. Séance soutenue par le groupe Amnesty International de Poitiers. Date Lundi 25 novembre 2019 Infos pratiques TARIF UNIQUE : 5,5 € (SAUF ADHÉRENTS : 4 €) Plus d'informations : http://le-dietrich.fr/evenement/seance-d...
0

0

commentaires