La vaccination en pharmacie s’installe

Posté le - Actualités
<p>Avec le temps, on l&rsquo;aurait presque oubli&eacute;. Le projet de vague artificielle port&eacute; par Laurent Hequily, fondateur et dirigeant de Waveriding, est toujours d&rsquo;actualit&eacute; sur la Technopole du Futuroscope. Contre vents et mar&eacute;es (crise sanitaire, &eacute;conomique, refus de la R&eacute;gion de le soutenir...), le dirigeant bordelais continue de mener sa barque. Du pass&eacute;, la t&ecirc;te pensante du projet Okinawave ne retient que la maturit&eacute; de son projet, avec notamment l&rsquo;obtention du label Seal of excellence d&eacute;croch&eacute; aupr&egrave;s de la Commission europ&eacute;enne. <em>&laquo;&nbsp;Quand vous d&eacute;crochez ce type de distinction, c&rsquo;est que vous &ecirc;tes cr&eacute;dible &agrave; l&rsquo;international&nbsp;!&nbsp;&raquo;</em></p> <p>C&rsquo;est pourtant bien &agrave; quelques pas du Futuroscope, sur le lac du T&eacute;l&eacute;port 2, que les choses s&eacute;rieuses devraient commencer. Comme nous l&rsquo;indiquions l&rsquo;an pass&eacute;, le groupe bordelais compte implanter une premi&egrave;re vague artificielle <em>&laquo;&nbsp;dans le second semestre 20201&nbsp;&raquo;.</em> La crise sanitaire a en effet retard&eacute; les plans d&rsquo;un projet estim&eacute; &agrave; 4M&euro;. <em>&laquo;&nbsp;Une vague de surf n&rsquo;est pas indispensable &agrave; la vie, c&rsquo;est de l&rsquo;eau r&eacute;cr&eacute;ative</em>, convient le porteur de projet. <em>On ne peut pas faire n&rsquo;importe quoi, n&rsquo;importe comment.&nbsp;&raquo;</em> Aussi, Laurent Hequily s&rsquo;enorgueillit d&rsquo;avoir imagin&eacute; <em>&laquo;&nbsp;un proc&eacute;d&eacute;&nbsp;unique au monde&nbsp;et respectueux de la biodiversit&eacute;&nbsp;&raquo;</em>, loin des vagues artificielles b&eacute;tonn&eacute;es de la Californie ou de la Chine. <em>&laquo;&nbsp;La vague n&rsquo;est pas une fin en soi, c&rsquo;est le moyen de contribuer &agrave; cette biodiversit&eacute;.&nbsp;&raquo;</em></p> <p><strong>Lutter contre les cyanobact&eacute;ries</strong></p> <p>Waveride met en avant trois partenariats forts sur le champ environnemental. D&rsquo;abord avec la Caisse des d&eacute;p&ocirc;ts et consignations biodiversit&eacute;. C&rsquo;est cet organisme qui a command&eacute; les premi&egrave;res &eacute;tudes sur la qualit&eacute; de l&rsquo;eau du lac de la Technopole. Laquelle se r&eacute;v&egrave;le <em>&laquo;&nbsp;moyenne&nbsp;&raquo;</em>. <em>&laquo;&nbsp;80% des plans d&rsquo;eau en France sont dans ce cas et d&eacute;veloppent des cyanobact&eacute;ries.&nbsp;&raquo; </em>Filtrage des cyanobact&eacute;ries, ramassage des microplastiques, d&eacute;veloppement d&rsquo;une faune plus diversifi&eacute;e gr&acirc;ce &agrave; la soci&eacute;t&eacute; EcoOc&eacute;an, fabricant de nurseries &agrave; poissons... Okina vise l&rsquo;excellence, notamment en termes &eacute;nerg&eacute;tiques. Le tout &agrave; la faveur d&rsquo;un partenariat avec Acuo Energy. <em>&laquo;&nbsp;Cette entreprise con&ccedil;oit un nouveau proc&eacute;d&eacute; de tuiles solaires que nous installerons sur le toit du local </em>(l&rsquo;ex-restaurant du lac, ndlr). <em>Nous voulons pr&eacute;senter un bilan &eacute;nerg&eacute;tique neutre voire positif.&nbsp;&raquo;</em></p> <p>Si la Technopole du Futuroscope servira de prototype, Laurent Hequily avance ses pions ailleurs. Dans un march&eacute; &laquo;<em>&nbsp;&agrave; 85% mondial&nbsp;</em>&raquo;, le dirigeant a d&eacute;j&agrave; &laquo;&nbsp;<em>vendu&nbsp;</em>&raquo; son concept &agrave; Libourne-Saint-Emilion en 2022 et Vaires-Torcy l&rsquo;ann&eacute;e suivante, sur le site d&rsquo;accueil des &eacute;preuves olympiques d&rsquo;aviron. Avec l&rsquo;&eacute;mergence de la version 2 du Futuroscope, les visiteurs n&rsquo;auront que l&rsquo;embarras du choix dans l&rsquo;univers des loisirs.&nbsp;</p> Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/article-15545/l...
0

0

commentaires