Volley/Ligue A - Le SPVB balayé à Ajaccio (0-3)

Posté le - Actualités
Les affaires du Stade poitevin volley beach ne s'arragent pas. El Graoui et ses coéquipiers ont subi ce soir une cinquième défaite consécutive sur le terrain d'Ajaccio (0-3, 24-26, 22-25, 19-25). C'est leur neuvième revers de la saison. La réception de Tourcoing, samedi prochain, sera capitale dans la course aux playoffs.  Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/depeche/7889/vo...
0

0

commentaires

Poitiers accueillera la conférence régionale du Grand débat

Posté le - Actualités
La conférence régionale citoyenne de Nouvelle-Aquitaine se déroulera à Poitiers. Cette réunion de synthèse du Grand débat national a lieu dans toutes les régions de France. La date n'est pas encore fixée, mais ce pourrait être mi-mars.  Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/depeche/7888/po...
0

0

commentaires

Dialectique d’une vie

Posté le - Actualités
Victorien Draperon. 29 ans. Adepte de la zététique (oui, ça existe !). A témoigné début février, lors du premier TEDx de Poitiers, de son parcours par le complotisme. Boulimique de connaissances.

Il les appelle « mes petites croyances infondées », sans nostalgie mais avec une certaine affection. Pourtant depuis cinq ans, Victorien Draperon les combat, elles et toutes les pensées sans fondement scientifique. Lors du premier TEDx de Poitiers organisé à l’Espace Mendès-France, début février, il l’a confessé, debout face au public. « J’ai suivi des personnes peu recommandables dans la complosphère. » Quelques jours plus tard, à une table du Café des arts, à Poitiers, le jeune homme de 29 ans réitère cet aveu, désormais presque naturellement. La boutique mitoyenne évoque l’ésotérisme. Il s’amuse de la coïncidence, lui qui est né dans « une famille portée sur l’ésotérisme ». Magnétiseuse, sourcier, radiesthésiste avec un pendule... Le Poitevin, troisième d’une fratrie de quatre garçons, les a côtoyés pendant toute son enfance. « A 18 ans, je crois que j’ai fait un réaction anti-patron, même si mon père est patron et que je l’adore, précise-t-il. Cela a marqué le début de ma politisation. »  De fil en aiguille, de sites Internet en vidéos YouTube, poussant à l’extrême « la critique de l’idéologie dominante », il a cherché des réponses dans le complotisme. « Et je suis allé assez loin..., avoue-t-il. J’ai découvert plein de penseurs pendant cette période-là, mais aussi des personnes qui agrègent les pensées pour en faire un discours. » Puis il a découvert Henri Broch, le père de la zététique. « Dans les pays anglo-saxons, on le traduit par « scepticism ».  La zététique, c’est la science appliquée aux phénomènes paranormaux. Ce n’est pas une méthode, c’est un courant de pensée. Une gymnastique de l’esprit qui consiste à douter de manière structurée. » « La connaissance appelle la connaissance » Derrière ses lunettes écailles, ses yeux bruns trahissent une intense activité cérébrale. Victorien Draperon ne semble laisser aucun répit à son cerveau ; tout est matière à réflexion, y compris les textes de rap, une musique qu’il écoute volontiers, « mais en français, il faut que je comprenne ! » Car « le rap, ce sont des discours sonores ». Des mots, des idées, qu’importe la mélodie. « La connaissance appelle la connaissance », explique-t-il, concédant une certaine « boulimie »  et une hyperconnexion. « J’écoute des émissions en podcast même quand je fais la cuisine ou le ménage. » Il lit aussi beaucoup, Noam Chomsky et bien d’autres. « Pas de romans ! », s’exclame-t-il, repoussant l’idée avec véhémence. Sans doute les romans, comme la télévision, qu’il n’a plus regardée depuis dix-huit ans, sont-ils également « trop lents ». Même s’il assure s’octroyer des moments de lâcher-prise avec ses copains, lorsqu’il fait du sport ou part sur les routes avec sa compagne, dans leur van aménagé, Victorien Draperon est toujours impatiemment en quête de sens. « C’est sa façon d’être. Dès qu’on lui parle, on voit qu’il analyse si on n’est pas en train de l’embrouiller. Il est très dans le contrôle », s’amuse Benoît Dujardin, le président de Vox Actum, association organisatrice du TEDx. Il aurait dû être agent secret ou détective privé. » Titulaire d’un master II de l’IAE de Tours, Victorien Draperon est conseiller en recrutement dans une agence d’intérim. « Rien à voir avec la zététique ! » assène-t-il. « J’avais des choses magiques à dire ! » C’est lors d’une soirée-débat sur « capitalisme et nihilisme » qu’il a rencontré Pierre, un autre converti au zététisme qui lui a parlé du TEDx. « J’ai envoyé une vidéo de trois minutes. Je le faisais pour moi, pour essayer de résumer ma pensée. J’avais des choses magiques à dire ! » Lors de la préparation, son coach Stéphane Graciet a découvert « un personnage en cheminement, à fleur de peau, qui se pose des questions ». Le comédien Hervé Guyonnet, qui l’a également accompagné, évoque « quelqu’un qui aime que les choses aillent dans son sens ». Le comédien de la compagnie Quiproquo s’est donc appliqué à lui montrer que « parfois, aller à contre-sens de ce qu’il pensait était bénéfique».  Adepte de la dialectique, Victorien Draperon se défend pourtant de tout dogmatisme. « Parfois je suis combattant, parfois très compréhensif. La zététique, ce n’est pas douter de tout tout le temps, mais douter d’affirmations extraordinaires. C’est une position d’humilité : c’est tuer l’égo, remettre en question ses croyances et apprendre à suspendre son jugement. Cela permet de regarder l’actualité de façon moins passionnée.» Mais visiblement avec toujours autant d’intensité, ne serait-ce que parce que « la connaissance, c’est cool ; il se passe des choses fortes quand on la partage ». (*)TEDx (Technology-Entertainment-Design) : conférences au cours desquelles chaque « speaker » dispose de dix-huit minutes maximum pour partager ses idées, sa vision, ses expériences face au public.

Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/enquete/2924/di...
0

0

commentaires

Des duvets pour les sans-abris

Posté le - Actualités
La Croix-Rouge française de Poitiers lance une cagnotte destinée à récolter des fonds pour l'achat de duvets. Trois fois par semaine, des bénévoles se rendent sur le terrain à la rencontre des sans domicile fixe. "Les duvets sont pour nos bénéficiaires un bien précieux qu'ils garderont longtemps et qui leur permettra de mieux faire face à des conditions extérieures difficiles", indique la Croix-Rouge, qui gère le Samu social. Chaque duvet coûte 30€. Pour l'heure, la cagnotte atteint près de 300€ sur les 4 500€ escomptés.  Le lien de la page de collecte ici  Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/depeche/7887/de...
0

0

commentaires

Lycées : les manuels scolaires seront gratuits à la rentrée

Posté le - Actualités
Le Conseil régional a annoncé ce matin qu’il financera l’ensemble des manuels scolaires pour les lycéens généraux et technologiques. Cette mesure s’appliquera dès la rentrée 2019 pour les élèves de Seconde et Première, puis en 2020 pour les Terminales. « La réforme du lycée implique une refonte des programmes, la fin des séries et l’apparition des spécialités. Les frais de rentrée pour les lycéens vont augmenter. Nous en profitons pour ajuster notre politique de soutien aux familles », explique Jean-Louis Nembrini, vice-président de Nouvelle-Aquitaine en charge de l’éducation. Ce dispositif remplace l’aide à l’achat de manuels de 70 à 150€ en vigueur jusque-là. Il sera financé sur le budget d'investissement de la Région à hauteur de 27M€ pour les 230 000 lycéens concernés. Reste à savoir si les associations de parents d’élèves pourront toujours revendre des livres qui appartiendront à la Région... La question reste posée. En parallèle, la Région continue d’apporter une aide de 150 à 300€ par jeune pour l’achat du premier équipement en filière professionnelle. Tous les lycéens pourront également bénéficier de 20€ en chèque-livres à dépenser dans le réseau des libraires indépendants. Plus d'informations : http://www.7apoitiers.fr/depeche/7886/ly...
0

0

commentaires